royal vin jauneroyal vin jauneroyal vin jaune

> Sortie pique-nique de l'été à Château Chalon


Nous avions rendez-vous ce jour-là chez Damien Courbet à Névy sur Seille ou Jean Marie Courbet nous accueillit à 11 heures précises. Nous avons fait la connaissance de Yann Cédrik Muf, un ami alsacien du vin et du Royal Vin Jaune, venu pour la première fois à nos sorties en compagnie de ses parents pour leur faire découvrir les produits de ce vigneron. Jean Marie nous a présenté la palette complète de sa production en commençant bien entendu par son Trousseau rouge traditionnel et son Trousseau Violette (du prénom d’une de ses petites filles) issu d’une sélection massale à partir de vieux plants de Robert Aviet ! Nous avons ensuite dégusté ses blancs, un Chardonnay ouillé très élégant avec des notes de mirabelles puis un mariage tradition Chardonnay-Savagnin suivi d’un Savagnin pur jus. Puis nous avons découvert les Chateau-Chalon Jaune en en particulier l'exceptionnel "coeur de barrique" 2009. Parmi les participants, nous avions le plaisir d’avoir la présence de Marimar et de Daniel Humbert-Droz, qui résident à Mexico City. Daniel est franc-comtois d’origine (il est le fils de mon ami André et de sa femme, présents tous deux aussi) et il dirige les usines du groupe Faurecia au Mexique. Il était accompagné lui aussi de son épouse qui apprécia grandement les vins français et notamment les blancs du Jura.

La réunion de ce jour avait un fort caractère international car Marie Odile et Denis Donzé avaient emmené avec eux deux de leurs petits-enfants, américains vivant dans le Colorado sans parler de nos autres américains de cœur, Thérèse et Michel Baelen.

Michel Converset nous a rejoint chez son ami Courbet pour la dégustation et bien entendu il n’est pas venu les mains vides. Il avait mis en bouteille le matin un même, après douze ans de tonneau, un Château Chalon 2004 d’une de ses vignes (en Beaumont) et il nous a proposé d’en faire l’apéritif du midi ce que nous avons fait avec grand plaisir un peu plus tard.

Nous avons quitté Jean Marie vers 12 heures 30 passées malgré notre promesse de lui laisser le temps de déjeuner en famille mais il faut dire que la dégustation ne pouvait s’arrêter sans découvrir son Vin de Paille (en bouteille transparente ce qui met en valeur la jolie couleur orange dorée de ses produits) et son Macvin en magnum.

Nous avons ensuite rejoint Château Chalon sous la conduite de notre ami et maire Christian Vuillaume qui avait préparé notre visite et nous avait proposé de déjeuner dans la cour de la vieille école fermée depuis de longues années et aujourd’hui transformée en musée. Nous avons donc élu salle à manger dans l’ombre de platanes séculaires et nous avons commencé par déguster le clavelin de Michel Converset. A ta santé Michel. Et tout le monde a apprécié la qualité de ton Jaune. Ensuite nous avons partagé nos salades et nos pâtés et nous les avons arrosés des merveilleux vins de Jean Marie que nous lui avions achetés le matin même c'est-à-dire du Chardonnay Ouillés et du Trousseau Violette avec modération bien entendu. Nos amis Alsaciens ont tiré de leur sac un munster authentique et surprise, une bouteille fraiche de Klevener de Heiligenstein, une pure merveille. Il s’agit d’un vin issu de Savagnin Rosé cultivé uniquement dans ce village et qui est non pas la huitième merveille du monde mais le huitième cépage autorisé en Alsace et uniquement dans cet endroit. Nous avons immédiatement sollicité Yann Cedrik afin qu’il nous organise l’an prochain une sortie printanière dans ce village. Dont’ acte !

Le café ayant été oublié, nous avons entendu l’appel de la conservatrice du musée « école d’autrefois » qui, jouant le rôle de la maitresse, invitait les élèves à rentrer en classe. Nous nous sommes assis dans les pupitres anciens garnis d’encriers de porcelaine remplis d’encre violette, comme jadis et nous avons lu et commenté la phrase de morale de ce jour mercredi 11 juillet 1928.

Puis nous avons tenté de résoudre le problème de mathématique ardu inscrit à la craie sur le tableau noir. Ceux qui ont répondu correctement ont eu des bons points comme il se doit. La classe unique accueillait des élèves depuis le cours préparatoire jusqu’à la classe de fin d’études, avec un rang par année d’âge et des pupitres à la taille des élèves. Nous étions dans la classe des garçons et en face de nous l’autre classe de filles.

Christian nous a rejoint dans l’école pour nous emmener ensuite visiter la vigne conservatoire située un peu en contrebas du village. Cette vigne recèle quarante-huit variétés de plants anciens, la plupart oubliés et interdis à la vinification. La question posée par ce musée en plein air est de retrouver l’intérêt de ces plants jadis cultivés mais hélas, la mémoire collective a perdu ces secrets pour la plus grande partie de ces variétés. Quelques exceptions cependant comme le plant dénommé « enfariné » qui est absolument immangeable et imbuvable mais qui, mélangé en petite quantité avec des liquoreux, leur apporte structure et longueur en bouche.  

Christian nous fournit toutes les explications à ce propos et répondit aux nombreuses questions.

L’après-midi touchait à sa fin et nous nous sommes séparés après une petite balade dans les rues de ce magnifique village jurassien.

 


Publié le 18/07/2016


A lire également dans la même catégorie

Un petit tour chez Bacchus

Un petit tour chez Bacchus
Publié le 25/07/2019

Choix du coup de coeur 2019

Choix du coup de coeur 2019
Publié le 18/07/2019