royal vin jauneroyal vin jauneroyal vin jaune

> La confrérie se fait de nouveaux amis à Remiremont (Vosges)


Antoine Guillemin Vésulien et ami de longue date de la confrérie, prend la direction d’une cave ouverte à Remiremont par la société Damideaux qui possède déjà quatre  établissements en Haute Saône. Il a aménagé un espace « Royal Vin Jaune » dans lequel il propose les vins qui ont été aimés par la confrérie et notamment bien entendu ses divers coups de cœur. La confrérie était invitée d’honneur à l’occasion d’une porte ouverte marquant l’inauguration de cette boutique Vosgienne. Plusieurs Vins Jaunes étaient proposés à la dégustation des nombreux visiteurs et ceux-ci pouvaient accompagner leur découverte de comté ou de quelques excellentes charcuteries préparées par la maison Vuillemin à Saint Nabord.  Le samedi 4 octobre, quatre membres du Royal Vin Jaune (Thérèse et Michel Baelen, Isabelle et moi) ont fait le déplacement pour présenter la confrérie et pour introniser trois nouveaux adhérents. Antoine Guillemin bien entendu et son épouse Anne mais aussi Charline Damideaux codirectrice de la cave et son époux Julien et enfin Benjamin Lallemand qui dirige la société « Les Prairies de la Lanterne » avec sa compagne Marie Pierre.

Tous les impétrants ont juré de promouvoir les excellents et authentiques Vins Jaunes ainsi que le veut le protocole et ils ont dégusté un verre de notre coup de cœur 2014, le Château Chalon 2007 de Jean Luc Mouillard. Enfin la cérémonie s’est terminée par la chanson « La petite bouteille de Vin Jaune » interprétée par Pierrot Fournier.

Parmi les exposants participant à ces portes ouvertes, se trouvait Dominique Cordel chocolatier à Bar le Duc qui avait préparé un chocolat noir au gingembre pour la circonstance et nous l’avons écouté nous expliquer cet étonnant accord « met et vin » qui a ravi nos papilles. Nous avons pu à maintes occasions ce soir-là vérifier que le premier verre de Vin Jaune qui est dégusté passe parfaitement s’il est précédé d’un petit morceau de chocolat de qualité (c’était le cas) et qui plus est parsemé de gingembre confit (de qualité, c’était encore le cas). Nous avons été gâtés par le patron Michel Damideaux au cours des repas de samedi et de celui de dimanche midi enparticulier qui nous a permis notamment de savourer un Baeckehoffe succulent préparé par la maison Vuillemin et bien entendu un munster fermier des Vosges puis un Paris-Verdun concocté par Dominique Cordel. Je n’ose parler des vins offerts par Maxi Caves (bus avec modération comme il se doit). Ah, la vie des adhérents de la confrérie est parfois difficile !

   

 


Publié le 05/10/2014


A lire également dans la même catégorie

Un petit tour chez Bacchus

Un petit tour chez Bacchus
Publié le 25/07/2019

Choix du coup de coeur 2019

Choix du coup de coeur 2019
Publié le 18/07/2019