royal vin jauneroyal vin jauneroyal vin jaune

> Choix du coup de coeur RVJ 2018


Le choix du coup de cœur 2018 de notre confrérie a eu lieu ce samedi 16 juin après-midi. Nous avions rendez-vous à Villers pour démarrer les visites de cave vers 14 heures et rapporter quelques belles découvertes des quatre coins du Jura. C’est ainsi que le soir, nous avions des Vins Jaunes d’Arbois, des Côtes du Jura, de l’Etoile et de Château Chalon. Nous nous sommes retrouvés vers 18 heures à la petite salle des fêtes de la Chapelle sur Furieuse pour procéder au rituel de la dégustation en aveugle. Les dernières équipes ont terminé leurs périples vers 19 heures et la cérémonie a débuté par une première dégustation de l’ensemble des vins présentés ce jour-là. Les participants, comme à l’accoutumée, notaient les yeux, le nez et la bouche. Les commentaires allaient bon train et tout un chacun échangeait ses impressions avec ses voisins de table. Après quelques dégustations complémentaires, les évaluations étaient achevées et l’on fit le calcul des notes finales. En tête de liste, avec seulement quelques petits points d’écarts, deux produits avaient fait l’unanimité des participants. Le premier, qui sera donc notre coup de cœur de 2018, était un Arbois Jaune 2011 de Gérard Villet d’Arbois. Le domaine s’étend sur 5,4 hectares dont 20% sont plantés en Savagnin. La viticulture est biologique depuis 1988. Les vendanges sont manuelles et les levures naturelles du raisin sont conservées. En seconde position, venait un autre Arbois, de chez Fumey-Chatelain de Montigny les Arsures.

Après ce coup de cœur qui fut salué par l’assemblée, tous les convives ont gouté un Sang de Gaillardon, un vin rouge étonnant d’Alexandra Mossu de Voiteur, rapporté et offert par notre ami Bruno Migeot. Puis nous nous sommes mis à table autour d’un buffet froid de la Boucherie des Salines d’Arc et Senans et d’un plateau de fromages typiquement jurassien avec un Bleu de Gex, un Comté de 18 mois, un excellent Morbier et une tome du Poupet fabriquée par Martine Cêtre de Saint Thiébaud. Un vacherin traditionnel clôturait ce convivial repas, arrosé (modérément il va sans dire) avec des Chardonnay et des Trousseau de chez Jean Louis Tissot et de quelques verres des Vins Jaunes goutés en fin d’après-midi.   

 


Publié le 17/06/2018


A lire également dans la même catégorie

Le vin le plus cher du monde

Le vin le plus cher du monde
Publié le 12/07/2018